Quelle durée pour lever un interdit bancaire ?

interdit-bancaire

Pendant l’interdit bancaire

Devenir ou être interdit bancaire peut arriver plus vite que ce que l’on pense. Si vous êtes en train de vous demander : combien de temps vais-je être interdit bancaire, sachez que la durée maximale d’un interdit bancaire en France est de 5 ans. Pendant cette période, les personnes concernées sont interdites de chéquier, interdites de moyen de paiement ou encore de crédit auprès d’un établissement bancaire. S’il vous reste des chèques vierges, vous serez dans l’obligation de les restituer à votre établissement bancaire. Cette interdiction peut survenir suite à une décision de justice, à une émission de chèque sans provision ou encore en étant solidaire d’une personne émettant des chèques sans provision.

Ouvrir un compte Sogexia quand on est interdit bancaire

Pendant la durée d’un interdit bancaire, il est possible d’ouvrir un compte chez Sogexia. C’est notamment possible car Sogexia propose des comptes de paiement sans découvert possible et sans chéquiers. Par ailleurs, l’ouverture d’un compte n’est pas suspendue à une condition de situation financière. De plus, il n’y a pas de vérification de solvabilité à l’ouverture. Pendant la durée de votre interdit bancaire, au-delà d’avoir un compte bancaire, il vous est possible d’avoir une carte Mastercard pour effectuer des paiements et retraits à l’international avec des plafonds élevés. Quand la levée de l’interdiction bancaire intervient, les conditions de détention du compte chez Sogexia restent les mêmes.

Sortir de l’interdit bancaire : combien de temps pour régulariser ?

Précédemment, nous avons vu qu’à la question : combien de temps dure un interdit bancaire, la réponse était 5 ans. Cependant, sachez que dans certains cas et sauf décision de justice s’y opposant, il est possible de sortir de l’interdiction bancaire avant ce délai. Alors comment lever un interdit bancaire ? Pour en sortir, il est nécessaire de remplir deux conditions à savoir avoir régularisé tous les chèques sans provision et que chaque établissement bancaire concerné par un chèque sans provision ait pu constater sur justificatifs la régularisation et en ait informé la Banque de France. Par ailleurs, si vous estimez que l’interdiction bancaire est abusive ou qu’elle n’a pas de raison d’être, des recours existent. Il est notamment possible de solliciter le médiateur bancaire ou encore de s’adresser directement au fichier central des chèques. Après 2 mois d’attente infructueuse, si vous contestez votre inscription comme interdit bancaire, vous pouvez porter plainte pour faire valoir votre droit de rectification auprès de la commission nationale informatique et libertés ou auprès du Procureur de la République.

Retrouvez nos services et informations